Yahoo refuse tous les emails du site. Si vous avez une adresse chez un autre prestataire, c'est le moment de l'utiliser ;)

En cas de soucis, n'hésitez pas à aller faire un tour sur la page de contact en bas de page.

Sauvetage de bobines de filament 3D avec un déshydrateur à légume

Ça sèche ou ça casse

Image d'entête

par skywodd | | Licence (voir pied de page)

Catégories : Projets Tests | Mots clefs : Imprimante 3D PLA Filament Impression 3D


Peut-on sauver des bobines de filament plastique pour imprimante 3D avec un déshydrateur à légume ? C'est la question que je me suis posé et que je vous propose de mettre sur le banc de test.

Sommaire

Bonjour à toutes et à tous !

En impression 3D, on utilise généralement des bobines de filament de plastique comme matière première.

Avec le temps, ces bobines de plastique absorbent l'humidité ambiante et le filament devient cassant. En seulement 3 mois, une bobine de PLA peut devenir inutilisable si on la stocke dans des conditions inadéquates.

Bobines plastique impression 3D

Le stock

À l'atelier, pour éviter de perdre des kilos de filament 3D (et des dizaines d'euros par la même occasion), j'emballe chaque bobine dans un sachet zip étanche, avec 10 grammes de gel de silice pour absorber l'humidité.

Malheureusement, les sachets zip et le gel de silice ne sont qu'une mesure préventive visant à retarder l'échéance. Avec le temps, l'humidité finit par être absorbée par le plastique qui devient cassant.

N.B. J'ai bien essayé par le passé de traiter une bobine "cassante" avec une bonne dose de gel de silice dans un sachet zip fermé, mais cela n'a pas absorbé l'humidité dans le plastique, même après plusieurs mois d'attente.

PLA cassant à cause de l'humidité

PLA cassant à cause de l'humidité

J'ai dans mes bacs deux bobines de PLA datant de plusieurs années. Celles-ci ont eu le malheur de se trouver dans un meuble sous une fenêtre. L'humidité extérieure s'est infiltrée petit à petit dans le plastique et aujourd'hui ces bobines sont inutilisables.

Comme on peut le voir sur la photo ci-dessus, une simple flexion du filament suffit à le casser en de multiples petits morceaux.

Le déshydrateur à légume : la solution ?

Une émission sur les déshydrateurs à légume est passée à la télévision il y a quelques jours. L'émission en elle-même était vaguement intéressante. Cela m'a cependant donné une idée : utiliser un déshydrateur à légume pour sauver mes bobines de plastique.

Déshydrateur à légume

Le déshydrateur à légume

J'ai donc fait un tour dans le rayon électroménager du magasin le plus proche et j'ai acheté ce déshydrateur à légume premier prix à 30€ (ce qui est bien cher à mon gout).

Déshydrateur à légume (suite)

Le déshydrateur à légume

Le déshydrateur en lui même est franchement basique : une base soufflant de l'air chaud, des rayons et un couvercle en plastique.

Déshydrateur à légume (ouvert)

L'intérieur du déshydrateur à légume

Par curiosité et pour éviter de retrouver l'atelier réduit à l'état de cendres, j'ai démonté la bête pour en analyser l'intérieur.

L'intérieur est pour ainsi dire vide. Il y a un thermostat mécanique, une turbine et une résistance chauffante, style sèche-cheveux.

PS Vous remarquerez la fente dans la partie chauffante qui permet d'envoyer une partie de l'air chaud vers le thermostat. Pour que le thermostat fonctionne, il faut attendre que la base du déshydrateur soit remplie d'air chaud. Ce choix de design rend la régulation de température totalement inefficace.

Déshydrateur pour bobine de plastique DIY

El-cheapo

Afin de ne pas massacrer les plateaux en plastique fourni avec la machine, j'ai fait un cercle en carton pour contenir l'air chaud.

Traitement de plusieurs bobines de PLA

Traitement de plusieurs bobines de PLA

J'ai mesuré la température régulièrement durant plusieurs heures pour éviter de dépasser les 60°C, température à laquelle le PLA commence à se ramollir.

Le résultat

Après 4 heures de traitement à 40°C, les deux bobines de PLA sont redevenues utilisables. Celles-ci ne sont plus cassantes. On peut donc dire que cela est une réussite.

Cependant, le centre des bobines n'est pas bien "cuit", je pense qu'il faudrait 8 heures de traitement pour obtenir un résultat convenable.

De plus, le filament de la bobine placé juste au-dessus de la sortie d'air s'est un peu déformé. La faute au thermostat mécanique totalement inefficace. La température a dû dépasser les 50°C pendant un moment sans que je m'en rende compte.

Conclusion

L'idée d'utiliser un déshydrateur à légume pour traiter des bobines de plastique tient la route.

Cependant, il serait à mon avis plus efficace de construire un déshydrateur, soit même, avec un vieux sèche-cheveux et un thermostat électronique chinois.

Si ce test vous a plu, n'hésitez pas à le commenter sur le forum, à le partager sur les réseaux sociaux et à soutenir le site si cela vous fait plaisir.