Yahoo refuse tous les emails du site. Si vous avez une adresse chez un autre prestataire, c'est le moment de l'utiliser ;)

En cas de soucis, n'hésitez pas à aller faire un tour sur la page de contact en bas de page.

Test de la station de soudage / dessoudage ZD-917

Quand on n’a pas de tête, mieux vaut avoir une pompe à dessouder

Image d'entête

par skywodd | | Licence (voir pied de page)

Catégories : Tests | Mots clefs : Station Soudure Etain

Cet article a été modifié pour la dernière fois le


Dans ce test hardware, on va mettre sur le gril la station de soudage / dessoudage low-cost ZD-917. Spécifications, qualités de construction, encombrement, documentation, tests d'usage, on va tout passer en revue. Vous aurez ainsi toutes les clefs nécessaires pour bien faire votre prochain choix de cadeau pour Noël ;)

Sommaire

Bonjour à toutes et à tous !

Dessouder un composant sur une carte électronique, en théorie, c'est simple. Il n'y a pas besoin de grand-chose : un bon fer à souder, une pompe à dessouder, un jeu de pinces et un peu de tresses à dessouder si nécessaire.

C'est simple, jusqu'à ce qu'on se retrouve à devoir dessouder des composants traversants sur une carte double face. Tout de suite, ça devient beaucoup plus compliqué, pour ne pas dire impossible sans faire de dégâts.

C'est justement la situation dans laquelle je me suis retrouvé récemment. J'avais besoin de dessouder des composants d'une carte double face, sans détruire ladite carte ou les composants. J'ai donc dû m'équiper en conséquence, mais avec un budget très limité.

Après moult recherches, mon choix s'est finalement porté sur la station de soudage / dessoudage ZD-917. Cela fait plusieurs semaines que je l'utilise, l'heure du test a donc sonné.

Présentation de la station ZD-917

Station soudage ZD-917

Station soudage ZD-917

La station de soudage / dessoudage ZD-917 est – comme son nom l'indique – une station de soudage / dessoudage mixte avec un fer à souder et un pistolet à dessouder.

Cette station permet de dessouder proprement des composants traversants d'une carte simple ou double face, sans faire de dégât. Cette station permet aussi de faire des retouches sur des soudures de composants traversants ou CMS au moyen du fer à souder intégré.

J'ai acheté cette station sur le site de Selectronic (lien non sponsorisé) pour la somme de 260€ (en réalité un peu moins, car c'était les soldes de noël). Il s'agit d'une des stations de dessoudage les moins chères que j'ai pu trouver en Europe. Les autres stations affichaient des prix entre 400€ à 700€. Mon banquier n'aurait pas apprécié ce genre de folie.

L'achat de cette station de soudage / dessoudage a été entièrement financé par mes fonds personnels, sans préciser le nom du TamiaLab lors de la commande.

Pas de théorie du complot, pas de chèque sous la table ou de sponsoring dissimulé. On respecte nos engagements au TamiaLab ;)

Qualité de construction

Avant de mettre en marche la bête, commençons par faire une inspection qualité des différents éléments qui la composent.

Extérieur

Station soudage ZD-917 (vue arrière)

Vue arrière de la station

À l'arrière de la station se trouve un cordon d'alimentation IEC détachable (standard européen). Le câble en lui même est de bonne qualité et d'une longueur correcte (120cm). Comme il s'agit d'un cordon standard (le même que pour beaucoup d'autres appareils informatiques / électriques), son remplacement par un cordon plus long ou plus court n'est pas un problème si le besoin s'en fait sentir. De plus, le connecteur du côté de la station est bien fixé et le câble ne se détache pas de lui même si on bouge la station.

On remarque aussi la présence d'un fusible et d'un interrupteur général à l'arrière de la station. Le fusible n'est pas particulièrement simple d'accès, mais a au moins l'avantage d'être présent en cas de soucis.

La coque en métal de la station est relativement épaisse et ne plie pas quand on appuie dessus. De même, le plastique de la face avant est solide et de bonne qualité. La station en elle-même, bien qu'un peu fade visuellement (ce n'est pas une oeuvre d'art) donne une impression générale de solidité.

Face avant station ZD-917

Face avant de la station

Les écrans sur la face avant sont protégés par une coque très épaisse en plastique transparent. Celle-ci se rayent certes facilement et reflète la lumière tel un miroir, mais protège les écrans contre les billes de soudure, les chocs et les inévitables "oups".

Les boutons d'alimentation en façade sont vraiment bien. On sent immédiatement qu'un vrai interrupteur d'alimentation se cache derrière le plastique jaune, pas juste un vulgaire bouton poussoir à 2 centimes.

À mon grand regret, les autres boutons en plastique gris pour les panneaux de contrôle sont de simples boutons poussoirs à capsule métallique. Au passage, le jeu entre l'emplacement dans le plastique de la face avant et le bouton en lui même est assez important. Ca fonctionne, certes, mais ça ne donne pas un sentiment de fiabilité ou de qualité, dommage. Manifestement, le budget interrupteur est entièrement passé dans l'achat des interrupteurs d'alimentation.

Connecteur 6-8 broches chinois

Connecteur 6-8 broches chinois

Le budget connecteurs a lui aussi été réduit manifestement.

J'ai immédiatement remarqué la présence de ces connecteurs 6-8 broches moulées. Eh oui, c'est du plastique effet métal. Ce type de connecteurs moulés se retrouve sur absolument toutes les stations de soudage chinoises. Au vu du prix, je pense pouvoir dire sans me tromper que cette station de soudage / dessoudage vient directement de Chine.

Connecteur 6-8 broches chinois (Atten)

Connecteur 6-8 broches chinois

Ma station de soudage Atten, 100% made in chinois, utilise exactement le même type de connecteur (voir photo ci-dessus). Et autant le dire de suite, ce n'est pas de la top qualité.

Si vous ne touchez pas trop au connecteur et que vous le serrez correctement, ça marche. Mais si vous comptez brancher / débrancher régulièrement le fer à souder ou le pistolet, fuyez.

Intérieur

Je n'ai pas vérifié l'intérieur de la station. Que le dieu des maker me pardonne pour cet horrible péché.

Il y a beaucoup de vis, vraiment beaucoup de vis. Et ayant besoin de cette station pour travailler, je n'ai pas pris le risque de démonter la bête.

À mon avis, l'intérieur se compose d'une alimentation 24 volts, de deux cartes électroniques de contrôle PID / température chinoises et d'une pompe. Ni plus ni moins.

Fer à souder

Fer à souder dans son support

Fer à souder dans son support

Fer à souder de la station ZD-917

Fer à souder de la station

Quand j'ai vu le fer à souder à la sortie du carton, je me suis dit : "c'est quoi ce truc".

Visuellement, c'est très low-cost. Les couleurs et le plastique ne donnent vraiment pas une impression de qualité. On dirait un fer à souder à 2€ d'eBay. En plus, pour ne rien arranger, le manchon en plastique noir au niveau du câble se détache simplement en tirant dans le sens du câble. Un point de colle aurait vraiment tué le budget ?

Et puis j'ai pris le fer à souder en main … Et aussi fou que ça puisse paraitre, je suis très satisfait.

La prise en main est bonne. Le plastique est solide, ça ne plie pas quand on serre la main. Le caoutchouc au bout du fer est de très bonne qualité et très agréable. Au final, c'est dommage que l'aspect soit si … low-cost. Dans l'ensemble, le fer est bon, sans plus, mais pas mauvais.

Cependant, si vous êtes du genre à écraser comme une brute la tête du fer sur la carte à souder (ne le fait pas, c'est inutile et dangereux), je pense que le plastique finira par plier sous la pression.

De plus, l'élément chauffant chauffe légèrement le corps du fer. C'est un problème récurrent que je rencontre avec quasiment tous les fers à souder dont je dispose. On est loin d'une brûlure, mais cela est un peu désagréable lors d'une utilisation prolongée.

Fer à souder demonté

Fer à souder demonté

Le système de double vissage de l'élément chauffant est très intéressant.

C'est la première fois que je vois un tel système dans un fer à souder low-cost. Pour la maintenance, c'est un pur bonheur. Pas besoin d'outil particulier, tout se démonte facilement d'un simple tour de vis.

Fer à souder démonté (suite)

Fer à souder démonté (suite)

Il est aussi très facile de changer la tête du fer à souder si besoin. Cependant, je trouve dommage que les têtes ne soient pas des têtes creuses standards.

PS J'avoue ne pas être très objectif sur ce point, car j'ai une bonne vingtaine de têtes creuses pour fer à souder dans mes tiroirs. Au final, têtes creuses ou non, qu'importe, tant qu'elles sont disponibles au détail.

N.B. Selectronic vend, semble-t-il, la gamme complète de pièces détachées (têtes de fer à souder et de pistolet, éléments chauffants, outillage et même le fer ou le pistolet complet). C'est un détail qui a son importance lors de l'achat.

Câblage interne du fer à souder

Câblage interne du fer à souder

Le câblage interne du fer à souder est propre et bien réalisé, avec gaine thermique et tout le nécessaire.

On remarque aussi la présence du capteur d'inclinaison / vibrations intégré pour la mise en veille automatique dont on discutera un peu plus tard.

Support de fer à souder

Support du fer à souder

Support du fer à souder

Support du fer à souder (démonté)

Support du fer à souder (démonté)

Que dire, sinon que ce support est une vraie horreur ?

Il se démonte constamment. Il n'y a aucune fixation entre le support du fer et son pied en métal, juste un simple emboitement. La base est certes lourde (point positif pour un support), mais quel intérêt si le reste du support vient avec le fer à souder quand on l'enlève de son support ? Ce manque cruel de rigidité gâche tout.

Bon, à part ça, l'éponge est OK et le support protège bien contre les chutes du fer sur le plan de travail. On notera quand même quelques ratés quand on repose le fer à souder dans son support, mais je chipote.

Pistolet à dessouder

Pistolet à dessouder

Pistolet à dessouder

Le pistolet à dessouder est pour moi LE point important de ce test. Je serais donc particulièrement critique le concernant.

Pour commencer, il manque une vis sur le bas du pistolet pour fermer complètement les deux coques plastiques. Il y a actuellement trois vis. Il en faudrait idéalement quatre. Sans cette quatrième vis, les deux coques s'écartent un peu sur le bas du pistolet et donnent une impression de toc.

Excepté ce détail de fixation, l'ensemble est de bonne qualité. Le plastique est solide. La prise en main est bonne. Le visuel est certes peu flatteur, mais correct. La gâchette est de très bonne qualité, avec un contact qui fait plaisir à entendre. Je pourrai jouer avec la gâchette pendant des heures. Le câblage interne est propre et bien réalisé, avec gaine thermique et tout le nécessaire, comme pour le fer à souder.

De plus, comme pour le fer à souder, le pistolet est lui aussi standard, semble-t-il (24 volts, connecteur 6-8 broches), ce qui est un bon point en cas de remplacement par une pièce compatible.

Au passage, oui, les pointes du fer à souder et du pistolet sont bien reliées à la terre. Il ne devrait donc pas y avoir de soucis avec l'électricité statique si vous manipulez des composants sensibles.

Pistolet à dessouder (démonté)

Pistolet à dessouder (démonté)

Comme pour le fer à souder, le changement de la buse est relativement simple. Les différentes pièces détachées sont disponibles à la vente sur le site de Selectronic. Je n'ai rien à critiquer de ce côté-là.

Tête chauffante du pistolet à dessouder

Tête chauffante du pistolet à dessouder

La fixation de l'élément chauffant avec trois vis est plutôt bonne. Il n'y a pas de jeu dans l'assemblage et le tout est facile à démonter si besoin.

Verrou du réservoir

Verrou du réservoir

Le verrou permettant de bloquer le réservoir est un peu branlant lorsqu'il est ouvert, mais une fois le verrou fermé, le tout reste bien en place. On va donc dire que ça va, mais que ça pourrait être mieux.

Réservoir du pistolet de dessoudage démonté

Réservoir du pistolet (démonté)

Le réservoir de soudure est d'une bonne contenance et il est facile à vider quand on connaît l'astuce qui consiste à soulever l'avant du réservoir en premier. La documentation essaye d'expliquer ce détail, mais comme on le verra plus tard, c'est loin d'être clair.

Filtre de la station ZD-917

Filtre de la station

Pièces fournies avec la station

Pièces fournies avec la station

Le système de filtration empêchant la soudure d'abimer la pompe à air est efficace.

Le système est basé sur un double filtrage pour éviter les problèmes. Le premier filtre se trouve dans le tube d'aspiration et le second directement au niveau de la prise d'air de la station.

Ce sont des filtres en fibre de … bonne question. Je ne sais pas du tout en quoi sont faits ces filtres. Dans le doute, mieux vaut ne pas respirer les poussières quand on les installe.

PS La station est fournie de base avec un jeu de filtres et des têtes de rechange pour le pistolet en cas de soucis. Petit détail, certes, mais qui fait plaisir.

Tube d'aspiration du pistolet de dessoudage

Tube d'aspiration du pistolet

Tout allez bien et c'est le drame.

Pendant que j'utilisai le pistolet pour dessouder plusieurs composants avec de grosses pattes. Celui-ci s'est bouché, tout simplement.

Selon moi, l'élément chauffant est victime d'un défaut de conception au niveau du tube qui le traverse pour aspirer la soudure. Les 3mm en fin du tube ne sont pas chauffés par l'élément chauffant. La soudure chaude refroidit avec l'air venant de la pompe d'aspiration et s'accumule au niveau du bout du tube. Et rapidement, le tube se bouche.

Une fois bouché, le démontage du pistolet est nécessaire, car la soudure ne s'enlève pas facilement une fois solidifié.

Dans la photo ci-dessus, vous pouvez voir une petite bille de soudure qui reste dans le tube.

Tigettes de nettoyage du pistolet de dessoudage

Tigettes de nettoyage

Si on ne prend pas le temps de nettoyer régulièrement le tube avec les tigettes fournies, celui-ci se bouche assez facilement.

Il n'y a pas besoin de démonter le réservoir pour faire ce nettoyage (je l'ai juste fait pour la photo). Il suffit de passer la tigette dans le trou de la buse régulièrement quand on l'utilise. Pour ma part, je passe la tigette toutes les 10-15 aspirations en moyenne pour éviter la formation d'un bouchon. Pour des travaux de soudure plus lourds, un passage de la tigette toutes les 5-10 aspirations peut être nécessaire. C'est une habitude à prendre.

Allo, Allo, Ya de la soudure dans le tuyau ?

  • En cas de bouchon, il faut démonter le pistolet en enlevant les trois vis (facile).

  • Il faut ensuite utiliser un foret de 1.5mm pour enlever le plus gros du bouchon, puis un foret de 2mm (à la main) pour finir de déboucher le tube.

  • On peut passer un coup de tigette pour s'assurer qu'il n'y a plus rien dans le tube si on le souhaite.

  • Une fois le tube débouché, il faut remonter le pistolet. Et là, c'est plus compliqué, car il y a un petit ressort qui mettra votre patience à rude épreuve.

Support de pistolet

Support du pistolet de dessoudage (1/3)

Support du pistolet de dessoudage

Support du pistolet de dessoudage (2/3)

Support du pistolet de dessoudage (suite)

Support du pistolet de dessoudage (3/3)

Support du pistolet de dessoudage (suite)

Le support du pistolet est similaire au support du fer à souder, mais sans la base.

Il ne se démonte pas durant l'utilisation contrairement à l'autre support, car la fixation sur le côté de la station est plus serrée.

Là aussi, on notera quelques ratés quand on repose le pistolet dans son support.

Encombrement

Station soudage ZD-917

Station de soudage sur son étagére

La station fait 40cm de large, 18cm de haut et 35cm de profondeur. Autant dire que l'on ne la rate pas sur le bureau. C'est gigantesque ! Mon petit plan de travail de cuisine de 60cm de profondeur semble bien petit avec ce monstre dessus.

Cependant, comme la tôle est rigide, on pourrait imaginer se servir du dessus de la station comme d'un support pour un autre appareil. Ce n'est définitivement pas conseillé par le fabricant, mais à mon avis, c'est envisageable.

Quoi qu'on dise, cela reste quand même assez volumineux et pour ma part, la station a trouvé sa place sur une étagère au-dessus du plan de travail.

Manuel utilisateur

Manuel de la station de soudage ZD-917

Manuel fourni avec la station

Bon, comment dire …

Le manuel utilisateur fourni avec la station est en anglais et en allemand uniquement. Cela ne me pose personnellement pas de problème, mais bon, pour les non-anglophones, ce n’est pas terrible.

Une version en français du manuel est disponible en téléchargement sur le site Selectronic. C'est mieux que rien, mais bon, je l'ai comparé avec l'original en anglais est autant dire qu'il n'y a pas grand-chose dans la version française. Il manque en particulier l'explication (avec schéma) de comment ouvrir le réservoir de soudure du pistolet, ainsi que l'explication sur l'utilisation des tigettes de nettoyage. Je me contenterai donc de commenter la version anglaise du manuel fournie avec la station.

Le manuel explique le fonctionnement du mode veille automatique qui diminue la température à 200°C après 15 minutes d'inactivité. Pour sorti du mode veille, il suffit de manipuler le fer à souder, d'appuyer sur la gâchette du pistolet ou sur une touche, ou simplement d'éteindre puis rallumer la station. Voilà une fonctionnalité bien pratique !

N.B. Le mode veille fonctionnement de la même façon pour le fer à souder et le pistolet même si ce n'est pas préciser dans le manuel.

PS À noter que le mode veille du fer à souder et celui du pistolet sont indépendants. Ce sont deux modules totalement séparés électriquement.

Le manuel explique aussi les diverses opérations de maintenances : vidage du réservoir, nettoyage régulier avec les tigettes (ce qui me laisse penser que le problème est connu depuis longtemps), remplacement des filtres, etc.

Comme d'habitude, le reste du manuel enfonce des portes ouvertes. L'eau, ça mouille. Le chaud, ça brule. La prise de terre n'est pas pour faire jolie. Et utiliser un fer à souder dans une atmosphère remplie d'un gaz explosif n'est pas une bonne idée. Qui l'aurez cru !

Mise en marche

Lors de la première mise en chauffe. J'ai procédé à un chauffage doux, par étape, pour ne pas endommager l'élément chauffant : 150°C, 200°C, 250°C, 300°C, puis 350°C.

Le fer à souder et le pistolet ont légèrement fumé au premier démarrage. Pas d'inquiétude, c'est normal. Cela ne fume plus après le premier chauffage.

Par contre, lors du premier allumage, quelque chose m'a immédiatement déplu : le bruit.

Quand un des deux modules de la station est allumé, un ventilateur particulièrement bruyant se met en marche et reste allumé. Je mesure un bruit de 52dBa à un mètre de la station. Ce n'est pas horriblement bruyant, mais ça fait du bien quand on arrête la station.

De plus, l'alimentation de la station grésille lorsqu'elle est en charge. Je ne sais pas si cela vient d'une alimentation à découpage, d'une bobine qui entre en résonnance, ou d'une fréquence PWM audible au niveau des contrôleurs de températures. Le fait est que ça grésille. C'est presque inaudible, mais je tiens à le préciser, car je sais que beaucoup de lecteurs trouvent ce genre de bruit particulièrement agaçant.

Face avant station ZD-917

Face avant de la station

L'affichage est simple et pratique. Chaque écran affiche la température cible et la température réelle. De plus, un indicateur de chauffe indique clairement quand le fer ou le pistolet est en train de chauffer. L'afficheur dispose aussi d'un indicateur d'erreur matérielle (câblage, capteur, etc.). Cela permet d'éviter des problèmes.

Les boutons sont relativement sommaires. Deux boutons permettent d'augmenter ou de diminuer la température. Le troisième bouton permet lui de choisir entre un affichage en degrés Celsius ou en degrés Fahrenheit. Personnellement, je trouve que ce troisième bouton est totalement inutile. Un bouton de réglage à l'arrière de la station, pourquoi pas, mais en façade, non.

Quelque chose que je trouve vraiment dommage, c'est le fait qu'il n'y ait pas de fonction mémoire contrairement à beaucoup de fer à souder chinois (style Atten ou équivalent). C'est vraiment pratique de pouvoir en un bouton passer de 300°C à 350°C ou à 260°C pour du CMS. La station garde cependant la dernière température en mémoire aussi bien pour le fer que pour le pistolet. Il n'est donc pas nécessaire de reprogrammer la température à chaque fois. C'est déjà ça.

Dans la catégorie fonctionnalités pratiques, on ajoutera aussi le fait que maintenir appuyer le bouton température + ou température - permet d'incrémenter ou décrémenter par dizaines de degrés.

Le mode veille automatique est assez pratique. Il est fonctionne indépendamment pour le fer à souder et le pistolet. D'après mes tests, il s'active après 8 à 10 minutes (contrairement aux 15 minutes du manuel). La remontée en température en sortie de veille est relativement rapide (~ 30 secondes).

L'ajout d'un buzzer qui bip au démarrage et lors de l'appui sur un bouton n'était par contre vraiment pas utile. C'est plus agaçant qu'autre chose à l'usage.

Spécifications et réalité

Toujours là ? OK, on continue !

Les spécifications indiquent que le fer à souder fonctionne en 24 volts et dispose d'une puissance de 60 Watts. C'est un poil faible à mon gout. Je préfère les fers à souder de 80 Watts, surtout quand on dispose d'un contrôleur de température.

Les spécifications indiquent aussi que le fer à souder peut monter en pointe à 130 Watts. En lisant ça, j'ai bien rigolé. J'adore cette façon qu'ont les marketeux de pondre des chiffres spectaculaires pour vendre un truc. Le fer à souder fait 60 Watts, point final.

Pour le pistolet, les spécifications indiquent une tension de 24 volts et une puissance de 80 Watts. L'aspiration est de 600mm de mercure, ce qui fait déjà une belle aspiration en théorie.

Le fer à souder et le pistolet sont annoncés pour une plage de température de 160°C à 480°C.

Le fer à souder a atteint les 483°C avec quelques difficultés (erreurs du capteur de température occasionnelles). De plus, il était évidement que la régulation de température était vraiment à la limite de ses capacités. Ce qui est assez normal pour un fer à souder de 60W.

Pour le pistolet, 480°C sans aucune difficulté et une régulation de température pile poil sur la température cible. C'est l'avantage d'avoir plus de puissance. C'est plus simple de monter en température et d'y rester. De fait, le fer à souder et le pistolet sont utilisables aussi bien pour de la soudure avec et sans plomb.

Concernant le refroidissement, il est assez rapide pour pour le fer à souder (une grosse minute pour revenir à 300°C) et beaucoup plus lent pour le pistolet (2-3 minutes environ pour revenir à 300°C). Attention donc aux brulures durant les cinq minutes après l'arrêt de la station.

Tests d'usage

Après plusieurs semaines d'utilisation, voici mon point de vue sur cette station.

  • Le pistolet est très efficace en dessoudage, en même temps, c'est sa fonction première.

  • Le problème de bouchage du pistolet est récurent en cas de faute d'inattention. Il faut vraiment prendre l'habitude de faire le nettoyage régulier avec les tigettes.

  • L'aspiration est efficace avec cependant un léger délai entre l'appui sur la gâchette et l'aspiration effective.

  • Le fer à souder est un peu limite niveau puissance, à réserver donc pour une utilisation occasionnelle.

  • La tête fournie avec le fer à souder est générique. Celle-ci convient pour de petits travaux de soudure, avec des pastilles de taille standard ou des composants CMS, mais pas pour des plans de masse.

Conclusion

Les points positifs :

  • Bon rapport qualité-prix,

  • Fer à souder et pistolet de bonne qualité,

  • Fait le job aussi bien en soudage qu'en dessoudage,

  • Mode vielle automatique pratique en cas d'oubli,

  • Station solide et affichage clair.

Les points négatifs.

  • Défaut de conception au niveau de l'élément chauffant du pistolet nécessitant une certaine prudence à l'usage pour éviter de boucher celui-ci,

  • Remontage du pistolet laborieux en cas de remplacement / maintenance d'une pièce,

  • Pas de préréglages programmables pour la température,

  • Pas de manuel en français fourni avec la station,

  • Support du fer à souder à revoir.

Dans l'ensemble, cette station est un outil pratique qui trouvera vite sa place au sein de l'atelier.

Je conseille cependant de plutôt privilégier cette station pour du dessoudage uniquement et de prévoir un fer à souder de qualité en supplément. Réservez le fer à souder inclus avec la station pour de petits travaux de soudure / retouches, mais pas pour une utilisation quotidienne (préférez un fer à souder 80W programmable pour cela).

Ce test hardware est désormais terminé.

Si ce test hardware vous a plu, n'hésitez pas à le commenter sur le forum, à le partager sur les réseaux sociaux et à soutenir le site si cela vous fait plaisir.